Rechercher
  • corinnenyfeler

Février 2021: Le CORONAVIRUS est toujours là ! Comment gérer stress, déprime et ras-le-bol !




En ce mois de février 2021, le CORONAVIRUS est toujours d’actualité.

Les magasins non essentiels, les restaurants, les cinémas, les fitness, les salles de spectacles sont fermés.

Le télétravail est obligatoire, les voyages déconseillés !

Bref la déprime et le ras-le-bol guettent !


Quelques conseils pour supporter ces prochains mois avant le retour du printemps !


1) Le Plaisir


Le semi-confinement que nous vivons actuellement est une situation très aversive. Le but n’est pas uniquement de lutter contre l’ennui, il est aussi de créer du plaisir.


La question doit être de comment rendre ce moment aussi agréable que possible pour moi et mes proches ?

C’est l’occasion de retrouver des moments de partage avec son conjoint, ses enfants :

Partager :

Des jeux de société

Bricolage

Loisirs créatifs

Lecture

Trier et regarder des photos

Soins du corps, massages.


2) Avec d’autres personnes


Gardez le lien avec vos proches. Par les réseaux sociaux ou en petits comités. Appelez-les, parlez de tout mais en bonne proportion: le coronavirus un peu, le reste de la vie beaucoup. Parlez de choses positives. Echangez vos astuces et bons plans qui rendent la vie plus belle.

Faites connaissances avec vos voisins : souriez-leur, parlez, découvrez leur vie. Ils peuvent vous rendre votre vie plus agréable et vous la leur.


3) Progresser


Cette période peut être une formidable occasion de développement personnel. C’est le moment de se livrer à des activités nouvelles, d’apprendre de nouvelles choses.

Certaines activités pourraient être physiques: c’est le moment de faire des abdos ou pompes à la maison, de découvrir le yoga en ligne. Vous avez le temps !


Mais encore mieux, vous avez l’occasion de vous abandonner à votre curiosité.

Pourquoi ne pas se lancer un challenge : apprendre à cuisiner, créer un site internet, apprendre les échecs, etc… les tutoriels gratuits sur internet ne manquent pas.


Enfin cette période nous donne quelque chose que nous avons très rarement:

Du temps pour penser. Dans la société, nous sommes habituellement pris dans nos routines. Le temps file s’échappe, sans que nous puissions le saisir. Il disparaît dans des activités dont le sens est parfois peu évident. Cette épreuve est pour nous une occasion unique d’introspection, d’observer notre vie pour savoir quels sens lui donner. Prenez le temps de vous demander: qu’est-ce qui a du sens pour moi? Qu’est-ce que je veux vraiment? Est-ce que ma vie me convient telle qu’elle est ?

Cette période imposée peut être un moyen de réfléchir à ce qui vous pose problème et à y apporter des solutions. Elle peut donc vous apporter un peu de positif si vous l’utilisez bien. C’est pourquoi, je vous conseille de préparer des projets de vie pour les prochains mois à venir .

Réagir face au stress


1) Se raisonner face au COVID


Limiter la consultation des sites, articles, réseaux sociaux ne traitent que du côté dramatique de la situation. Ces médias donnent toujours des informations alarmistes. Il faut se tenir au courant de l’évolution mais ne pas passer sa journée à suivre la progression de la pandémie.

Trop concentrer d’attention sur les informations négatives est pourvoyeur de stress et d’angoisse.


2) Etre proactif


  • Utiliser intelligemment les médias et les réseaux sociaux: fréquenter les groupes sociaux proposant des solutions, astuces, tuyaux pour faire face au stress.

  • Demeurez attentif à vos sentiments, émotions et réactions, et donnez-vous la permission de les exprimer à une personne de confiance ou de les exprimer par le moyen de l’écriture, de l’activité physique ou autre.

  • Pratiquez une activité physique qui vous permet d’évacuer votre stress et d’éliminer vos tensions.

  • Adoptez de saines habitudes de vie telles qu’une bonne alimentation et des heures de sommeil suffisantes.

  • Limitez les facteurs qui vous causent du stress

  • Pratiquez la méditation, la relaxation. Les applications pour débutants sont faciles d’accès comme: Petit Bambou.

  • Évitez les sédatifs et les stimulants excessifs. La consommation d'alcool, de nicotine et de caféine peut augmenter pendant les périodes de stress élevé. . Ceux-ci peuvent apporter un soulagement temporaire, mais peuvent entraîner de l'insomnie.

  • Développez des routines positives. Vous devriez essayer de développer une routine d'éveil qui augmente votre niveau d'énergie et vous prépare à l'action, ce qui pourrait inclure le travail de la respiration, l'exercice, la lecture, la méditation et un repas. Une routine de midi comme un repas, une conversation sociale ou une promenade dans la nature peut ensuite être utilisée pour récupérer l'énergie perdue et maintenir la concentration et la concentration. Une routine de fin de journée est également très bénéfique pour que vous puissiez passer de l'action au calme et vous préparer au sommeil. Cela peut inclure l'écoute de musique douce, la lecture, l'appel d'un ami ou la méditation.

  • Rappelez-vous les stratégies gagnantes que vous avez déjà utilisées par le passé pour traverser une période difficile.

  • Misez sur vos forces personnelles.

  • Posez vos limites (par exemple, refusez une tâche que vous ne voulez pas faire et qui n’est pas essentielle);

  • Apprenez à déléguer et à accepter l’aide des autres (par exemple, demander aux enfants de faire la vaisselle).

  • Rappelez-vous que ressentir des émotions désagréables est parfaitement normal au vu des circonstances.

À la fin de la journée, il peut être utile d'enregistrer les moments positifs. Passez-les en revue en détail pour permettre aux images, aux sons et aux émotions positives d'être pleinement enregistrés. Passez du temps à visualiser le succès dans un sport ou un événement important de la vie. Permettez aux images d'être fortes et claires.


Et pour finir une citation de Marc Aurèle qui a tout son sens actuellement:


" Donne-moi le courage d'accepter ce que je ne peux pas changer, la force de changer ce qui peut l'être et la sagesse de distinguer l'un de l'autre."